Gilles Coulon
  • Projets personnels
  • Commandes
  • PORTRAITS
  • Livres
  • Bio
  • Contact
  • Né en 1966, à Nogent-sur-Marne

     

    Le travail de Gilles Coulon a trois âges.

    Entre 1990 et 2002, il puise en Afrique les sujets de plusieurs années de reportages. La rencontre avec le Mali donne naissance à plusieurs histoires photographiques. «Avoir 20 ans à Bamako» embrasse l’énergie de la jeunesse malienne, «Delta» plonge dans les méandres des habitants des rives du fleuve Niger, et «Un président en campagne» suit, en 1997, la tournée électorale d’Alpha Oumar Konaré.

    A partir des années 2000, il s’éloigne de la forme documentaire et se met en quête d’une poétique nouvelle. Il en ressort «White Night», un travail sur les néons, photographies piochées pendant ses voyages à travers le monde. Une forme de déambulation nocturne à la recherche d’une lumière universelle et suggestive.

    Gilles Coulon prend ensuite le chemin d’une autre composition. Ecartant définitivement la «belle image» singulière, il cherche, à travers des séries, à construire un questionnement. Triptyques et diptyques composent ainsi «Grins», un travail sur les cercles de parole à Bamako, dans lequel la circulation de la parole du sujet entraîne celle du regard du spectateur. «For Reasons», ensuite, est une histoire photographique composée en contrepoint. Où l’apparente sérénité de l’image prend une dimension toute autre en se liant au témoignage. Cet écho au temps, à l’espace, laisse le spectateur muet face à une réalité de la société contemporaine grave.

    Avec « Black Out », projet en cours de production, Gilles Coulon retourne explorer l’Afrique pour tenter de représenter l’Obscurité, sa matière, son rythme.


     
    En quelques dates :
     
    2018Lauréat du Grand Prix Eurazeo, exposition à la Maison Européenne de la Photographie
    2017Lauréat du CNAP pour la commande photographique « La jeunesse en France »
    2016 – Présentation de « Hiver(s) » à Paris Photo.
    2015 – Exposition de « For Reasons » à la galerie Topographie de l’Art, Paris.
    2014 – Participe à l’exposition collective «France(s) territoire liquide», festival Transphotographies au Tri Postal à Lille / France
    2013 – Exposition de «Printemps» et «Automne» à La Galerie Particulière, Paris
    2011 – Exposition de «Hiver(s)» à La Galerie Particulière, Paris
    2010 – Exposition de «Hiver(s)» dans le cadre du projet France 14 aux Rencontres d’Arles, et à la BNF à Paris
    2009- 2010 – Résidence au festival international Arte Flamenco de Mont-de-Marsan, avec le photographe Mat Jacob. Parution de Voyage en Flamenco, éditions Atlantica, Biarritz.
    2006 – La série «Grins» présentée aux Rencontres d’Arles
    2004 – 2005 – Parution de White Night, éditions Steidl, Göttigen. Expositions à la Lagerfeld Gallery et à la galerie Acte 2, à Paris.
    2002 – Parution de Un président en campagne, éditions Cauris, Paris
    1999 – Parution de Avoir 20 ans à Bamako, éditions Alternatives, Paris
    19971er prix World Press Photo (catégorie «vie quotidienne») pour le travail sur les peuls transhumant entre le Mali et la Mauritanie
    1989 – Il part à la frontière guinéenne sur les traces des chercheurs d’or de la région de Salamalé. Il rentre en diffusion à Gamma.