« Les Déracinés » / Bertrand Meunier

L’impensable arrivé, ils ont pris la route sous les nuées.
Ralentir, s’extraire du courant, poser le regard, reposer les esprits… ils scrutent enfin la terre grise et parcourent ses méandres. La douceur des regards s’accroche aux noeuds des racines et se délie dans le flot hirsute de la rivière. Bertrand Meunier édifie la tendresse tandis qu’autour d’eux, les cheveux volent dans les murmures de la bise encore fraîche.