« Le temps qu’il faut » / Olivier Culmann

Se prenant pour un proverbe d’Asie, Olivier Culmann regarde l’arbre pousser.
Il regarde aussi le temps qu’il fait et le temps qu’il faut, puisqu’on ne sait combien nous sera octroyé, combien nous sera repris. Prenant le problème par tous les bouts, épuisant chaque solution, éculant chaque système, que restera-t-il à la fin ?