« Insomnies » / Alain Willaume

Alain Willaume s’aventure aux limites de la perception visuelle. Assigné à résidence, il capte et amplifie le théâtre que jouent autour de son lit les lueurs résiduelles, les rayons de lune, l’écho furtif des chauve-souris. Abandonné aux spectres de l’insomnie, il guette le monde d’après. Derrière sa fenêtre, le vent se lève, les os craquent.