Alain Willaume
  • Séries
  • Projets spéciaux
  • COMMANDES
  • livres
  • BIO
  • CONTACT
  • Lieu de plaisir, série réalisée en 1978-1979
     

    Un soir, le photographe s’est retourné. Et il a vu dans son dos, à travers les grilles, la foule qui hurlait. Nuit et brouillard, lueurs bleues électriques, fantômes émergeant de la brume, regards tristes de l’attente et de l’oubli ; le revers de la médaille, l’enfer de la grande machine à éblouir, la déraison triste de l’État Football ? Le match s’est évanoui dans l’air sale, gris ou bleu, derrière les rideaux de ferraille, derrière l’écran de C.R.S. Demeurent les petits hommes agglutinés, parqués, protégés dans les tribunes de béton, ou encore divaguant dans la brume à la fin de la Fête. Le photographe s’est retourné et l’épopée commerciale du stade moderne a cédé la place aux petits témoins tragiques dans leur cage métallique. Ils s’amusent. Lieu de plaisir.
    Jean-Pierre Vincent, 1979.
     

    Ce travail a reçu le prix Kodak de la critique photographique.